Le courage des eaux vives, genèse

Le courage des eaux vives est une des épigraphes de mon roman L’ombre des lucioles. Une fois n’est pas coutume, je vous livre la genèse du poème.

Qu’est-ce qu’une épigraphe ?

En littérature, une épigraphe est une phrase en prose ou en vers placée le plus souvent en tête d’un livre, d’un ouvrage ou d’un chapitre, pour éclairer sur les intentions de l’auteur ou apporter un regard particulier sur le contenu. On utilise parfois le terme « exergue » mais cet emploi est généralement considéré comme abusif. Parfois, l’épigraphe se place en fin de chapitre ou de livre.

Pour mon roman L’ombre de lucioles, l’usage d’épigraphes en début et fin de chapitres s’est imposé de lui-même durant le processus de création.

Une grande partie de mes épigraphes sont des créations personnelles, en prose ou en vers. Quelques-uns sont des extraits de poèmes ou de romans d’auteurs et d’artistes célèbres et doués, ou moins connus mais tout aussi talentueux.

Ici, il s’agit évidemment d’une de mes créations.

Un aperçu des coulisses

Habituellement, mes poèmes sont des comètes, ils s’imposent presque d’une traite, et je cisèle les détails en les relisant. Parfois, cependant, le texte se cherche davantage, comme un insecte attiré par la lumière, qui tantôt hésite, tantôt retourne et tourne encore jusqu’à atteindre son but.

Le courage des eaux vives est de ces derniers, et vous ne pourrez lire la version finale que si vous lisez mon roman. En attendant, voici deux des versions en gestation. Pourquoi est-ce que je partage un texte en cours de création ?

Souvent, le chemin est aussi intéressant que la destination.

J’ai choisi de partager avec vous une partie infime du processus de création. Je ne peux filmer ou vous écrire ce processus dans son intégralité, car d’une part l’essentiel est inconscient ou fait entrer en jeu d’innombrables lectures, films, œuvres d’art, discussions, réflexions philosophiques ou citoyennes, échanges, découvertes, imprégnations d’impressions au cours de balades… d’autre part cela me prendrait un temps notable, un temps que je ne pourrais alors utiliser pour créer. 

Je partage avec vous un aperçu des coulisses de la création de textes poétiques. N’hésitez pas à commenter, partager, et bien sur vous abonner à Sansible ! Sur ce, bonne lecture !

Le courage des eaux vives, création d'un poème de Maïm Garnier. Ecrire un poème, les coulisses. Découvrez la force qui nourrit les torrents, les eaux du monde entier, mais aussi celle de créer. Davantage de textes et de créations à découvrir sur Sansible. #sansible #MaimGarnier #ecrire #poesie #creation #litterature #creativite #ecrireunpoeme #projetecriture #flux
Le courage des eaux vives, c’est aussi votre courage à passer à l’acte de créer.

Le courage des eaux vives, poème en gestation

Le courage des eaux vives
Peuple nos terres et nos mémoires,
De leurs torrents ardents.

Leur vigueur et leur longévité
Ne prend pas source dans la lutte.
Elle est faite de la cohésion
De milliards de gouttes uniques.

Leur force naît
Virage après roche,
Atomes dansant ensemble.

Le courage des eaux vives
Peuple nos terres et nos mémoires.

Torrents ardents
Union de milliards d’atomes,
Gouttes uniques,
Virage après roche,
Multiple danse de vie
.

“Le courage des eaux vives”, genèse du poème épigraphe (décembre 2018) tiré du roman L’ombre des lucioles de Maïm Garnier.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Join the team, suscribe to Sansible

Lovers winter song art by Maïm Garnier

Join us and develop your creativity and curiosity!

Enter your email address to subscribe to Sansible and receive notification of each new item by email.

Rejoignez-nous et épanouissez votre créativité et votre curiosité !

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Sansible et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Subscribe