Dans la pénombre

Dans la pénombre, j’agite mes ombres. Un mouvement de trop. La violence de l’éclair incise mes tempes, mon crane, mes tympans. Je ralentis le temps, cherche mon souffle, apprends à le découper en un long chapelet de vie.

La route est longue dans la nuit. Je prends bien garde à me mouvoir comme le serpent à l’affût de sa proie, en une lente dérive de mes membres.

Mais la proie, c’est elle, la creature sans nom, celle qui me dépossède de moi-même, celle qui brise en éclats d’acier tranchants chacun des sons, chacune des lumières, chacun des gestes autour de moi.

Dans la pénombre, je guette le départ de mon ennemie, qui me laissera haletante, lasse et transie… la migraine.


***


J’éprouve le besoin de repenser la manière dont j’aborde ce blog/site, de mettre plus de présence, plus d’essence et de vie dans mes partages avec vous.

Quand vous avez le vague à l’âme, une douleur chronique, des peurs que vous ne parvenez pas à aborder au quotidien, il se peut que changer de point de vue, les montrer sous un jour nouveau puisse vous aider. Parfois, partager autrement ce que vous ressentez, sans éloigner la douleur, peut néanmoins vous faire du bien.

N’hésitez pas à mettre des mots ou des dessins sur vos ressentis, puis à les partager avec vos proches, ou même avec des inconnus, ceux qui vous suivent au détour des réseaux, ceux qui vous ont souri virtuellement un jour, ceux qui pourront peut-être s’y reconnaître, ou juste découvrir…

Bien sûr, nous sommes sur la toile sans fin du net, préservez-vous.

Cependant, vous avez des milliers de ressentis communs avec d’autres, qui peuvent être évoqués sans pour autant raconter votre vie. Vous pouvez raconter l’universel dans l’unique. Ce sont ces échanges qui nous réunissent, qui tissent les liens invisibles d’une soie riche et brillante. Bon tissage à vous !

Tête à tête littéraire avec cette ennemie, la migraine. Dans la pénombre, elle est tapie...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :