Select Page

Ecrire un bon livre : comment être emporté par votre propre récit

Ecrire un bon livre : comment être emporté par votre propre récit

Vous voulez écrire un bon livre ? Vous devez être emporté par votre propre histoire. C’est ainsi que j’écris, comme Stephen King or J. K. Rowling .

 

Pourquoi vous devez être emporté par votre propre histoire

Good books don’t give up all their secrets at once.

( Les bons livres ne délivrent pas tous leurs secrets à la fois. )

Stephen King

Ecriture, mémoires d'un métier

Si vous y réfléchissez un peu, une histoire sans surprise n’est pas très drôle.
Voici un point très important.
Vous ne pouvez pas créer une bonne histoire si vous vous ennuyez !

Quand vous écrivez, amusez-vous !

Quelles que soient vos méthodes et astuces pour créer une bonne histoire, c’est le seul processus que vous ne devriez pas oublier pour autant que vous écrivez.
En tant que lecteur, vous voulez être impliqué, émerveillé, vous voulez ressentir cette histoire comme si vous y étiez, n’est-ce pas ?
Nul secret ici : vous devez donc le faire en tant qu’écrivain aussi.

On vous a dit tout ça, n’est-ce pas?

Alors pourquoi avez-vous honte?
Pourquoi doutez-vous?
Et pourquoi roulez-vous encore et encore cette fausse excuse nommée procrastination pour ne pas la finir?

UN MURMURE PERSISTANT NOMMÉ PROCRASTINATION

Peut-être que la peur d’être jugé est assez forte pour vous faire geler.

Si cela peut vous rassurer, tous les écrivains sont familiers avec la procrastination.

Il y a quelques semaines, j’ai participé à un atelier d’écrivains sur la procrastination. C’était lors du Festival international des Utopiales.
Cet atelier d’écriture était présenté par l’auteur Lionel Davoust. Il a écrit une trentaine de nouvelles et deux romans et a gagné quelques prix littéraires.
Et vous savez quoi?
Il doit encore faire face à la procrastination.
Ne vous laissez donc pas arrêter si facilement.
Vous pouvez passer à travers.

Laissez-moi vous dire une chose :

Vous seul(e) pouvez écrire cette histoire !

En ce moment, vous écoutez probablement votre petite voix qui chuchote que ce genre d’histoire a déjà été écrite plusieurs fois.
Je sais, mais nous allons l’éteindre.
Vous savez pourquoi?
Parce que votre imagination est unique.
Souvenez-vous de ça. C’est très important.

Quoi que vous fassiez, quels que soient vos objectifs, vous êtes unique en tant que personne. Alors faites-le à votre façon.

Quand les écrivains soutiennent les aspirants auteurs

Laissez-moi vous raconter l’histoire de Fannie Bultez, auteure en herbe.
Elle était tellement découragée par ses écrits qu’elle craignait de ne pas pouvoir terminer son roman.
Elle a expliqué sur Twitter qu’elle ne pourrait jamais écrire aussi bien que J.K. Rowling et Stephen King.

Or, il y a quelques mois, J.K. Rowling a dit qu’elle aurait aimé que quelqu’un l’aide quand elle écrivait Harry Potter.

A la surprise de tous, l’apprentie auteure la première, J.K. Rowling répondit aussitôt à Fannie Butlez :

Don’t write me. Write like you. Nobody else can do that. Finish your book.

( N’écris pas comme moi. Écris comme toi. Personne d’autre ne peut faire ça. Finis ton livre. )

J.K. Rowling

Comme l’a dit l’auteur et chanteur Mathias Malzieu, “Ce conseil est véritablement magique.”

Fannie Bultez a gagné là un encouragement précieux pour sa motivation. Suite à cette réponse de l’auteure de Harry Potter, l’apprentie auteure (ou autrice) a fait la promesse en ligne de finir d’écrire son livre.

Le mieux à faire est d’écrire comme vous, de finir l’histoire, votre histoire.

Pour écrire un bon livre, vous avez besoin de confiance en vous, d’expériences et de curiosité

Vous avez besoin de confiance en vous pour marcher dans la vie. Il en va de même pour l’écriture.
Lisez et écrivez beaucoup, tous les écrivains vous le diront.
Expériences et voyages, c’est aussi une bonne façon de vous enrichir.
Le voyage de vos rêves vous semble inaccessible ? Regardez autour de vous, vous pouvez découvrir des gens et la vie autour de la ville voisine, juste au coin de la rue où vous n’êtes jamais allé(e).
Voyager est un état d’esprit, pas la distance que vous franchissez.
Soyez curieuse, soyez curieux. Soyez éveillé(e).

L’écriture nourrit l’esprit éveillé.

Ecrivez l’histoire que vous voulez lire

Que vous écriviez votre histoire pour vos amis ou pour une maison d’édition, le chemin est le même : le vôtre.
Assurez-vous d’écrire l’histoire que vous voulez lire, et ce sera un souffle dans votre vie.

Évidemment, ce ne sera pas facile, ce ne sera pas écrit dans deux jours. Une fois le premier jet terminé, vous devez éditer et réécrire : c’est le début.

Soyez-en certain, l’écriture est une longue marche, mais ce voyage est aussi une expérience fantastique.
Dures sont les voies, mais vous devez persévérer pour le finir, vous le méritez.

Alors ce sera votre histoire. Si vous faites de votre mieux, vous écrirez un récit unique, au moins unique pour vous.
N’essayez pas de vous comparer avec les autres: la seule façon est de comparer votre travail avec le vôtre.
Pouvez-vous faire mieux ? Toujours.
Une histoire est vivante. Donc vous ne pourrez jamais y mettre fin.
Mais vous pouvez la réveiller.
Immergez-vous dans votre histoire suffisamment pour la vivre de l’intérieur, aux côtés de vos personnages.

Lorsque vous aurez terminé cela, vous pourrez alors réécrire ou modifier votre texte pour le rendre plus vivant.

Pour écrire un bon livre, vous devez parler le langage des cinq sens, peut-être six

Utilisez votre corps, pas seulement votre esprit, lorsque vous écrivez votre livre.

Trouvez comment marchent vos personnages, leur humeur. Comment ils parlent, non seulement les sons, mais aussi comment ils s’expriment. Comment ils ressentent la chaleur ou le froid, le vent qui souffle ou la caresse chaude du soleil sur leur peau.

Il y a aussi un sixième sens avec lequel vous devez jouer. Servez-vous de votre empathie.
Respirez un moment, puis agissez en symbiose avec vos personnages.
Chacun de vos personnages?
Bien sûr.
Comment pouvez-vous connaître les motivations de vos méchants ou imbéciles si vous n’êtes pas en contact avec eux?
Soyez vos personnages, pas seulement les gentils, mais tous.
Devenir vos personnages est une expérience déconcertante, troublante même, mais votre écriture sera vraiment enrichie.

Vous saurez comment exprimer leur paresse ou leur épuisement, leur optimisme ou leur désespoir, leur compassion ou leur amitié, leur rage ou leur amour.
Les émotions sont les joyaux de votre écriture.

Si vous écrivez en suivant cette formule, votre livre est alors davantage qu’une suite de mots, il est vivant.

Ecrire vous change pour le meilleur

Faites de votre mieux, ce sera votre victoire.
Vous aurez alors écrit une histoire unique et vivante.
Et cet univers entier, ces vies et ces événements feront partie de vous pour toujours.
Quoi que vous écriviez, cela vous change et devient un élément de votre propre chemin. Alors écrivez !

About The Author

Maïm GARNIER

Vulgarisatrice des sciences et technologies, Journalisme scientifique, Community Manager, SenseMaker, écrivain (romans du futur, anticipation, science-fiction, fantastique).
Mon challenge : susciter votre curiosité et garder votre regard grand ouvert.

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Sansible newsletter

Soutenez moi avec Tipeee

Pin It on Pinterest

Share This

Partager cet article

Cet article est intéressant ? Partagez-le avec vos contacts et sur les réseaux !